La belle histoire des Jardins Partagés

En 2021, les jardins partagés n’existaient que dans la tête de quelques personnes du tiers-lieu “La Cafetière”, de la mairie d’Aurignac et d’Alter’Ego. De l’idée à la réalisation, que de chemin parcouru !
Après une première phase d’étude, menée par deux jeunes services civiques,-Margaux et Alexine-, c’est grâce à l’intervention des demandeurs d’asile du PRAHDA,- encadrés par les bénévoles d’Alter’Ego-, que les terrasses du jardin de l’ancien presbytère, -mises à disposition par la Mairie d’Aurignac-, ont pu être retrouvées et entièrement dégagées.
En mars 2022, les premiers jardiniers pouvaient commencer à s’installer dans les parcelles redessinées : un terrain de jeux où se côtoient aujourd’hui des demandeurs d’asile, d’autres habitants d’Aurignac…et même deux poules !
Une ancienne maraichère bio apporte un soutien technique régulier, et plusieurs personnes qui gravitent autour du projet proposent ponctuellement de l’aide, des semis, des plants ou des animations.
“Quand je jardine, j’oublie tous les problèmes”, nous confie Massuma, venue d’Afghanistan… Guillaume, quant à lui, se réjouit d’avoir fait connaissance avec Gaga, exilé géorgien “qui est vraiment sympa !”.
Ici, on s’entraide, on échange, on partage…
Mercredi 23 novembre, à “La Cafetière”, (presque) tout le monde était réuni pour faire le bilan de cette première saison, se souvenir des débuts et parler de la suite…qu’on vous racontera bientôt !

La cuisine en partage

Grande première pour Alter’Ego, pour le Saint-Laurans bref, pour (presque) tout Aurignac : un repas kurdo-turc concocté par Edibe et ses filles Kivilcim et Nursur pour 35 convives.

La cuisine étant un formidable vecteur de partage, cela faisait longtemps que nous réfléchissions à organiser un événement culinaire. La pandémie n’a pas permis de concrétiser de projet en la matière et c’est finalement l’arrivée de Edibe, qui tenait un restaurant en Turquie, et de ses filles qui a servi de catalyseur… en comptant sur le petit grain de folie et la persévérance de Laurent.

Pour pouvoir bénéficier d’une cuisine professionnelle, nous avons proposé un partenariat au Saint-Laurans, qui a accepté de mettre sa cuisine et sa salle de restaurant à disposition. Pour être sûrs de remplir la salle, l’inscription préalable était indispensable. Résultat : pas trop de difficultés à trouver des gourmets tentés par la découverte de la cuisine turco-kurde, et ce même si le menu est resté surprise jusqu’au jour J.

Edibe, Kivilcim et Nursur ont passé l’après-midi en cuisine à préparer aubergines, tomates, moules farcies, dolmas (feuilles de vigne farcies) et autres spécialités de leur région.

Le soir venu, tout le monde s’est régalé mais personne n’en a redemandé… les assiettes étaient trop copieuses, même pour les plus gourmands !

Coup de chapeau aux cuisinières, aux bénévoles qui ont fait le service et la plonge et à Laurent qui nous a abreuvés de 1000 et 1 histoires sur la Turquie tout au long du repas.

Vers quels autres horizons culinaires partirons-nous la prochaine fois ?

Mars …et ça repart !

Le PRINTEMPS pointait déjà le bout de son nez pendant la belle journée de notre sortie neige au Mourtis fin février, mais cette fois ci, c’est officiel, il est là… Et on est prêts 😊

Depuis la mi-mars, on a quitté les masques, oublié le pass et relancé les ateliers de l’Abri, avec une première animation “Origami” et la création toute douce de jolis petits cœurs.


Le 19 mars, toujours à l’Abri, Clothilde – bénévole active dans nos deux associations – organisait une rencontre avec une délégation locale du CCFD-Terres Solidaires et de son partenaire dominicain le Centre Montalvo, qui accompagne des migrants venus d’Haïti. L’échange avec Amin, le coordinateur des jeunes, a été très sympathique et enrichissant. Merci Clothilde !

Un peu plus tard, le 19 mars encore, mais à La Cafetière cette fois-ci, nos voisins d’en face invitaient les résidents du Prahda pour un goûter formule “Auberge espagnole”, histoire de faire connaitre le lieu, briser la glace et franchir la barrière de la langue pour oser y entrer…. Commencées en terrasse sous un soleil timide, la dégustation et surtout les discussions se sont prolongées au chaud à l’intérieur, faisant émerger de nouveaux projets d’animations et de rencontres. Merci La Cafetière !

Mars …et ça repousse !

Un grand bol d’air sur la “Falaise”

C’était samedi dernier, au ThéâtredelaCité à Toulouse.

Une vingtaine d’adhérents d’Alter’Ego dont 4 “chauffeurs”, Margaux (l’une des deux services civiques en mission actuellement), et 15 adultes et surtout grands enfants résidant au PRAHDA assistaient au spectacle “Falaise” de la compagnie Baro d’Evel.
Et quel bonheur !
Medina, Omar, Ahmed et Mohamed étaient enchantés de retrouver les artistes avec qui ils ont déjà passé une semaine de stage “vacances apprenantes” l’été dernier.

Pour les autres, c’était la découverte d’artistes hors normes et d’un spectacle total, poétique, chaotique et universel. Une fête prolongée jusque dans la rue par un défilé en fanfare : du pur plaisir, comme vous pourrez le constater aux mines réjouies sur les photos !

Un grand Merci à la Compagnie Baro d’Evel, que nous retrouverons prochainement pour envisager d’autres projets… Mais chuuut… on vous en parlera bientôt…
https://barodevel.com/falaise/