NOËL 2022


Le Père Noël était au PRAHDA le mardi 27 décembre en milieu d’après-midi pour effectuer une joyeuse distribution de cadeaux variés pour les enfants et de chocolats pour les plus grands. Tous les résidents du PRAHDA ont pu se rassembler dans la cour, le soleil était de notre côté.
Un grand merci au Père Noël et à ses elfes de circonstance (Martine, Marie, Ghislaine, Sophie et Pascal, ainsi que Marsella et Erald)

Rendez-vous l’an prochain, nous espérons pouvoir offrir un goûter au Père Noël et aux familles, et passer un peu plus de temps ensemble, dans la salle commune du PRAHDA.

À tout bientôt
l’équipe d’Alter Ego

Alter Ego 2022

Tout ce qu’on ne vous a pas dit !
Depuis le mois de juin et le régal du repas Kurde, il s’est passé beaucoup de choses pour Alter’Ego… mais nous n’avons pas encore trouvé le temps de tout vous raconter.
Alors, si vous n’avez pas eu la chance d’assister à notre dernière assemblée générale et de voir les images des évènements qui ont jalonné ces derniers mois, nous vous proposons une session de rattrapage ici


La belle histoire des Jardins Partagés

En 2021, les jardins partagés n’existaient que dans la tête de quelques personnes du tiers-lieu “La Cafetière”, de la mairie d’Aurignac et d’Alter’Ego. De l’idée à la réalisation, que de chemin parcouru !
Après une première phase d’étude, menée par deux jeunes services civiques,-Margaux et Alexine-, c’est grâce à l’intervention des demandeurs d’asile du PRAHDA,- encadrés par les bénévoles d’Alter’Ego-, que les terrasses du jardin de l’ancien presbytère, -mises à disposition par la Mairie d’Aurignac-, ont pu être retrouvées et entièrement dégagées.
En mars 2022, les premiers jardiniers pouvaient commencer à s’installer dans les parcelles redessinées : un terrain de jeux où se côtoient aujourd’hui des demandeurs d’asile, d’autres habitants d’Aurignac…et même deux poules !
Une ancienne maraichère bio apporte un soutien technique régulier, et plusieurs personnes qui gravitent autour du projet proposent ponctuellement de l’aide, des semis, des plants ou des animations.
“Quand je jardine, j’oublie tous les problèmes”, nous confie Massuma, venue d’Afghanistan… Guillaume, quant à lui, se réjouit d’avoir fait connaissance avec Gaga, exilé géorgien “qui est vraiment sympa !”.
Ici, on s’entraide, on échange, on partage…
Mercredi 23 novembre, à “La Cafetière”, (presque) tout le monde était réuni pour faire le bilan de cette première saison, se souvenir des débuts et parler de la suite…qu’on vous racontera bientôt !