Les hommes au travail !

(article de J. M paru dans La Dépêche du 20/11/2020)

Des demandeurs d’asile restaurent un chemin oublié d’Aurignac

Pendant les épisodes de confinement, un groupe de bénévoles s’est constitué autour d’un nettoyage fédérateur pour remettre à jour un chemin désaffecté. Menant autrefois du chemin de l’abattoir jusqu’au château comtal, à flanc de colline et le long des remparts, ce sentier a disparu sous la végétation et quelques volontaires se sont donc donné comme objectif de le réhabiliter. Sous l’égide d’Alter Ego, association qui vient en soutien des demandeurs d’asile, on doit cette initiative à Laurent Fleurigeon et à Guy Danos qui ont mobilisé une équipe de bénévoles en faisant appel à plusieurs migrants en résidence au Prahda (Programme d’Accueil et d’Hébergement des Demandeurs d’Asile).

L’appel a été bien entendu de la part de Kessem, Ikatil Nabi, Kanan ou Paris, tous migrants, qui ont accepté de donner un coup de main à cette corvée de nettoyage. Ouvert un jour par semaine, le chantier avance et à l’aide de sécateurs, serpes ou ébrancheurs l’équipe a trouvé son rythme sur le terrain même si elle est confrontée à un mur de ronces. L’objectif dans quelques semaines est de rendre les lieux plus accessibles et d’ouvrir ce sentier en remontant jusqu’au château comtal.

Il est aussi important de soutenir cette action concrète qui ne peut que favoriser les échanges et créer des liens entre la population locale et les migrants. Pour ces exilés, cet engagement bénévole peut aussi être une étape stratégique dans leur parcours migratoire et une manière d’apprendre le Français. Laurent Fleurigeon a attaché un soin particulier à la dimension sociale de cette intégration “Le besoin de les occuper se fait sentir car les hommes ont moins d’occupations que les femmes” affirme -t-il.

Une réponse sur “Les hommes au travail !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.